Compteur Linky : Comment ça fonctionne ?

Compteur Linky : Comment ça marche ?

Le compteur LINKY actuellement déployé par ENEDIS est ce qu’on appelle un compteur communiquant, c’est-à-dire qu’il collecte et envoie des informations à ERDF. Les données principales sont les données de consommation qui étaient collectées sous forme de relevés, soit sur place ou à distance. Certains compteurs avaient déjà cette possibilité.

Mais d’autres données sont également collectées comme le type d’appareils que vous avez chez vous (marque, modèle, fréquence d’utilisation, …) car chaque appareil a une signature reconnaissable. Tout appareil branché chez vous va générer des micro-surtensions.

En résumé, EDF va savoir quel appareil vous utilisez le matin en vous levant : la cafetière, le grille-pain, …

L’utilisation de ces données peut poser un problème comme évoqué dans l’article : « L’indic idéal » du Canard PC Hardware d’avril et mai 2016 :

« Le sujet est suffisamment sensible pour que personne ne l’ait abordé publiquement : La remontée automatique d’information est un formidable outil d’investigation pour les services de police et de gendarmerie. Nul besoin désormais de dépenser des fortunes en personnel pour la surveillance d’un suspect : non seulement ERDF peut savoir exactement quand vous étiez chez vous et quand vous n’y étiez pas mais il peut également renseigner les forces de l’ordre (à 10 minutes près) dès que vous regagnez votre domicile. Ce genre de réquisition exige normalement l’accord d’un juge, mais voilà, depuis l’élargissement très conséquent des pouvoirs de police consécutif à l’état d’urgence, on peut craindre que cette alléchante possibilité ne soit exploitée en masse échappant à tout contrôle. Et ni l’ADEME, ni la CNIL, ni EDRF ne pourront s’y opposer … »

Comment le compteur récupère ces données ? Avec la technologie CPL (Courant Porteur en Ligne) qui désigne une technologie de communication utilisée pour la mise en place d’un réseau informatique sur le réseau électrique d’un logement, d’un bureau, etc. L’informatique et la domotique sont les deux principaux domaines d’application du CPL).

Le compteur LINKY envoie de façon régulière des impulsions CPL sur votre circuit électrique. La technologie employée est du CPL G3 basses fréquences (35 à 90 kHz) et d’une portée de plusieurs kilomètres. Cela n’impacte pas les autres usages du CPL domestique comme la liaison de votre décodeur TV avec votre box internet par exemple). Ces impulsions collectent toutes les infos disponibles sur votre réseau électrique.

Le CPL ne s’arrête pas au compteur et le signal circule donc en amont et en aval du LINKY, sur votre circuit électrique mais aussi sur le réseau global. Il va donc impacter le circuit électrique de votre voisin. Si vous n’avez pas de compteur LINKY chez vous mais que vos voisins l’ont chez eux, vous allez récupérer ces impulsions sur votre réseau.

Comment le compteur LINKY transmet ses informations à EDF ? Via un concentrateur GSM.

« Le signal est transmis via les câbles électriques (en utilisant la technologie des courants porteurs en ligne – CPL) et le concentrateur (situé la plupart du temps dans le poste de distribution) agrège les données d’une grappe de compteurs et les transmet, par GPRS, au système d’information centralisé Linky », précise ERDF.

C’est-à-dire que les données sont envoyées à ERDF via la téléphonie mobile, augmentant du coup le volume d’ondes hyperfréquences déjà bien conséquent lié à l’usage de plus en plus intensif de la téléphonie mobile.

Pour limiter la nuisance, une des solutions techniques consiste à filtrer ces impulsions CPL pour nettoyer votre circuit électrique de ces impulsions, voir l’article : Compteur Linky : Comment réduire les nuisances ?

En conclusion, que retenir ?

Le compteur LINKY envoie des impulsions sur votre circuit électrique, c’est un des facteurs d’électricité sale, ce qui n’est pas anodin d’un point de vue santé.

Il va communiquer via les ondes de téléphonie avec ERDF et alimenter une base de données.

Vous pouvez écrire en recommandé à ERDF si vous souhaitez vous opposer au traitement de vos données personnelles, vous trouverez un modèle de lettre sur le site de la CNIL :

https://www.cnil.fr/fr/modele/courrier/sopposer-au-traitement-de-donnees

Si vous souhaitez approfondir

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Votre diagnostic géobiologique gratuit en 15 minutes

Téléchargez notre questionnaire gratuitement et réalisez votre propre diagnostic géobiologique en 15 minutes